Archive pour la catégorie ‘Articles - Publications’

Échos de la 9ème Journée Mondiale de la Radio

Vendredi 14 février 2020

Lors de la 9ème Journée Mondiale de la Radio, de nombreuses stations ont diffusé une émission spéciale sur le thème retenu cette année par l’UNESCO, à savoir la diversité – Lire : La Journée Mondiale de la Radio, c’est ce jeudi … 13-02-2020

Le RCP a recensé les articles & émissions suivantes :

NB : si vous avez écouté une émission ne figurant pas dans cette liste, contactez-,nous. Merci.

La Radio, fidèle au poste – Un dossier du Courrier de l’UNESCO

Mercredi 12 février 2020

Demain, c’est la journée de la Radio – Lire La Journée Mondiale de la Radio, c’est ce jeudi … 13-02-2020

Dans son premier numéro de l’année 2020 – Janvier – Mars – Le Courrier de l’UNESCO consacre son dossier Grand Angle – pages 6 à 27 – à la Radio. Intitulé « La Radio, fidèle au Poste » – Ce dossier se compose des articles suivants :

Rappel : le Courrier de l’UNESCO est disponible également en plusieurs langues dont l’anglais et l’espagnol. Il est possible de s’abonner à la version imprimée. Cf. page abonnement

Télécharger ce numéro du Courrier de l’UNESCO de Janv – Mars 2020 et « Découvrez comment la radio a su se réinventer depuis ses débuts ! » dixit l’UNESCO

RNZI célèbre trente ans de radiodiffusion dans le Pacifique

Mardi 28 janvier 2020

RNZI – Radio Nouvelle-Zélande International – a commencé d’émettre en ondes courtes vers le Pacifique dès 1948 avec deux émetteurs de 7.5 kW. Mais, c’est le 24 janvier 1990 que RNZI a diffusé avec un nouvel émetteur d’une puissance de 100 kW. Rapidement, RNZI est devenue la voix du Pacifique.

Les programmes de RNZI ont été bien acceptés par les communautés du Pacifique ; des liens très forts ont été développés avec l’auditoire et les journalistes qui opèrent dans le Pacifique :   » Nous avons toujours cherché à soutenir et à établir des partenariats avec les médias, les stations de radio, les individus et les journalistes du Pacifique …/…  » précise Linden Clark qui a dirigée la station de 1994 à 2016.

Pour en savoir plus sur les trente ans de RNZI, sur ses activités, lire (en anglais sur le site de RNZI) :  Celebrating 30 years of broadcasting in the Pacific

Sur le plan technique, RNZI utilise un émetteur Thomson Broadcast et Multimedia de 100 kW situé à Rangitaiki dans le centre de l’Île du Nord. Cet émetteur est piloté depuis Wellington et il diffuse également en DRM à destination des stations de radio locales dans le Pacifique.  Lire : RNZI – Technical Information & How to Listen

QSL de RNZI reçue le 28-10-2013 – P. Jamet

Concernant les QSL, la station n’accepte que les courriels et confirme les rapports avec des e-QSL – QSL – Reception report ; les rapports doivent être adressés en utilisant le formulaire en ligne QSL Form

Pour ses 75 ans, le site de Woofferton affiche sa modernité

Samedi 5 octobre 2019

Le site d’émission de Woofferton a récemment célébré son 75ème anniversaire. Dernier site de radiodiffusion à ondes courtes encore en service au Royaume-Uni, il est maintenant la propriété de Encompass Digital Media.

Construit en 1943, la station a une histoire fascinante qu’un article publié le 23 septembre 2019 sur le site de Radioworld nous rappelle en détail.

Le site comprend 10 émetteurs HF haute puissance
. Il s’agit d’émetteurs Marconi, dont deux unités BD272 de 250 kW datant des années 1960, d’émetteurs à semi-conducteurs plus récents de 300 kW B6124 auxquels s’ajoutent quatre systèmes plus modernes et à large bande RIZ 250K01 ; ces derniers permettent d’émettre en mode Digital Radio Mondiale (DRM) ; par exemple pour assurer la transmission DRM quotidienne de la BBC pour l’Europe (NDLR : 3955 kHz de 5h à 6h TUC). Le champ d’antennes se compose de 25 mats qui supportent 35 antennes rideaux exploitables également en mode demi-rideau.

Le site d’émission de Woofferton possède un système de contrôle des transmissions des plus modernes et des plus flexibles au monde, permettant à l’ensemble de l’installation d’être contrôlée et surveillée à distance par le MCR (Master Control Operator) d’Encompass situé à Londres, c’est-à-dire à plus de 150 km. Chaque jour, vers 17 heures, les ingénieurs de Woofferton cèdent le contrôle des installations à Londres jusqu’à 8 heures le lendemain matin. Une telle flexibilité permet de palier rapidement à une défaillance survenant par exemple sur un autre site d’émission (l’île d’Ascension, Chypre voire Singapour) et de limiter autant que possible les inconvénients pour l’auditoire.

Sur le site ont compte quelque 14 employés comprenant des ingénieurs en télédiffusion, des techniciens de maintenance, des ingénieurs en mécanique et électricité, des spécialistes des antennes. Le site de Woofferton est également équipé pour vérifier la qualité de la distribution des chaînes de télévision et de radio internationales de la BBC  par satellite.

Ainsi, après 75 ans de service, l’article de Radioworld souligne que « le site de Woofferton continue de démontrer le pouvoir unique et durable de la radiodiffusion en ondes courtes – en particulier dans les régions du monde où la liberté des médias et l’accès à des informations objectives sont parfois délibérément rendus difficiles pour les radiodiffuseurs internationaux« .

Pour en savoir plus :

L’écho de Vibraye consacre un article à la 26ème rencontre des amis de la Radio

Lundi 17 juin 2019

L’écho de Vibraye – Hebdomadaire du Perche sarthois et vendômois – a consacré un court reportage à la 26ème rencontre des amis de la RadioLire : Premiers échos de la rencontre des amis de la radio – 8 & 9 juin 2019dans son numéro paru le jeudi 13 juin 2019 :

Article de l'Echo de Vibraye - 13 juin 2019

Dans la fermette de La Viône à Gréez-sur Roc

Avec l’aimable autorisation de L’Echo de Vibraye.  Imprimerie : Vincent Gravé – Photo : Fabien Cabaret